Galette des rois du Poussin Bleu et vins moelleux des Côtes de Gascogne

Un peu de douceur avec les vins moelleux des Côtes de Gascogne

Entre la Chandeleur cette semaine, la Saint-Valentin qui arrive bientôt et le froid qui commence à pointer le bout de son nez, je me suis dit que vous aviez peut-être envie d’un peu de douceur. Une occasion parfaite pour vous parler des vins moelleux des Côtes de Gascogne.

J’avais déjà évoqué les vins des Côtes de Gascogne sur ce blog (pour leurs 40 ans et à l’occasion du Vinocamp Armagnac Gascogne), mais aujourd’hui on va se concentrer sur les vins moelleux et doux de l’appellation.

Les vins moelleux des Côtes de Gascogne en quelques mots

Pour commencer, vous êtes peut-être en train de vous demander pourquoi j’ai écrit « vins moelleux et doux de l’appellation ». Après tout, un vin sucré c’est un vin sucré, non ?

Eh bien, pas tout à fait. En fonction de la quantité de sucre présente dans le vin (on peut parler de sucrosité résiduelle), celui-ci va être classifié comme vin moelleux ou doux (je mets de côté les vins liquoreux).
Dans le cas des vins des Côtes de Gascogne, si on est entre 20 et 45g de sucre par litre c’est un vin moelleux et si on dépasse les 45g de sucre par litre c’est un vin doux.

Les vins moelleux et doux représentent 10% de la production des vins des Côtes de Gascogne.

Du côté des cépages, ils sont élaborés à partir de Gros Manseng et de Petit Manseng, deux cépages typiques du piémont pyrénéen.

Et côté dégustation, ça donne quoi les vins moelleux des Côtes de Gascogne ?

On parle de vins moelleux et doux, donc logiquement , le sucre est bien présent en bouche.
Mais comme les vins secs des Côtes de Gascogne, les vins moelleux et doux de l’appellation ont souvent une acidité assez importante. Cela apporte de la fraîcheur et permet de contrebalancer le sucre en bouche.

Au niveau des arômes, on trouve des notes d’abricot, de pêche, de poire, de coing mais aussi parfois de fruits plus exotiques (mangue, fruits de la passion, ananas), ainsi que des notes sucrées (miel, fruits confits).

Pour profiter au maximum des arômes et de la fraîcheur des vins moelleux des Côtes de Gascogne, l’idéal est de les servir à une température de dégustation de 8 à 10°C.

Que boire avec des vins moelleux des Côtes de Gascogne ?

Vous pouvez bien sûr profiter de ce type de vins sans aucun accompagnement, en apéritif par exemple.
Mais si vous souhaitez les amener à table, plusieurs options s’offrent à vous pour ce qui est des accords mets et vins.

Avec du foie gras

Clairement, en ce qui me concerne, ce n’est pas mon option favorite car je ne suis pas une grande amatrice du sucre sur le foie gras.

Mais bon, si c’est votre truc, vous faites bien comme vous voulez (le plus important c’est que ça vous plaise !).

Dans ce cas-là, essayer d’opter pour un vin avec un niveau de sucre raisonnable sinon vous risquez d’avoir la bouche pâteuse.

Avec du fromage

Un des accords que j’aime beaucoup, c’est l’accord avec un fromage persillé (un Roquefort par exemple) car la douceur du vin tranche avec le caractère et la force du fromage.

Avec des plats épicés

Pour apaiser le feu amené par les épices, un vin moelleux peut être une bonne option.

Pourquoi ne pas essayer un vin moelleux des Côtes de Gascogne avec un curry indien par exemple ?

En dessert

Comme on l’a vu plus haut, les vins moelleux des Côtes de Gascogne sont des vins très fruités donc on les imagine volontiers avec des desserts aux fruits.

Comme en témoigne la photo illustrant cet article, j’ai aussi testé courant Janvier l’accord vins moelleux des Côtes de Gascogne / galette des rois et j’ai trouvé que ça fonctionnait pas mal (à condition d’opter pour un vin avec un taux de sucre résiduel raisonnable).

Quelques vins dégustés plus ou moins récemment

Pour finir ce billet, voici quelques uns des Côtes de Gascogne moelleux que j’ai pu déguster récemment.
Dégustation vins moelleux des Côtes de Gascogne - Domaine de Magnaut - Domaine Horgelus - Domaine de Miselle - Domaine Chiroulet

Mon chouchou est clairement la cuvée Soleil d’Automne du Domaine Chiroulet (je vous avais parlé un peu de producteur lors du Vinocamp Armagnac Gascogne) qui est un assemblage de Gros Manseng (70%) et de Petit Manseng (30%). C’est équilibré, frais, complexe… Bref, un délice !

Sinon, j’ai apprécié dans un style différent la cuvée Le Bal des Papillons 2014 du Domaine Horgelus à base là aussi de Gros et Petit Manseng et offrant un bel équilibre entre fraîcheur et sucrosité.

J’ai un peu moins aimé le Gros Manseng 2013 du Domaine de Magnaut mais pour autant je l’ai trouvé bien fait (je crois que je suis juste moins sensible au 100% Gros Manseng).

Quant au Petit Manseng 2014 du Domaine de Miselle, il était un peu trop sucré pour moi, même si je trouve que ce cépage en 100% amène des arômes très intéressants.

Voilà, vous en savez désormais un peu plus sur les vins moelleux des Côtes de Gascogne.
Il ne vous reste plus qu’à les découvrir par vous-mêmes.

Bonnes dégustations !

You May Also Like

Laisser un commentaire