#VDV86 : honneur aux vins blancs corses à base de vermentinu

Me revoilà de retour sur le blog (ça faisait longtemps, je sais, mais en ce moment j’ai du mal à écrire plus d’un billet par mois faute de temps) à l’occasion des Vendredis du Vin de Juin, présidé par Doc Adn dont vous suivez peut-être les Escapades. Pour ce #VDV86, il a choisi le thème des vins racinaires !

Pour ce 86ème rendez-vous, je souhaiterais que toutes les racines s’expriment !!
Que ce soit les racines de la vigne qui vibrent jusque dans vos verres, celles des traditions géographiques et historiques, je veux lire vos orgasmes buccaux liés au métabolisme de vos vins racinaires !!
Pourquoi aimez-vous les vins sur schiste ?!
Pourquoi préférez-vous le pinot du Jura à celui d’Alsace ?!
Vous aimez les bulles ou la craie dans le champagne ?!
Est-ce que vos lieux de naissance et de vie ont influencé vos goûts d’aujourd’hui ?!
Racontez-moi votre vin, ses racines et les vôtres !!

J’avoue qu’au début j’ai un peu séché sur le thème de ce #VDV86 car je ne suis pas née dans une région viticole et ma famille n’était pas particulièrement branchée vin. J’ai vécu 5 ans à Avignon et c’est là que s’est manifesté pour la première fois mon intérêt pour le vin, donc on pourrait dire que le lieu a sûrement eu une influence sur mon rapport au vin, mais d’un point de vue goût, si j’aime les vins de la Vallée du Rhône, ce ne sont pas ceux qui me font le plus vibrer et avec lesquels j’ai les rapports les plus « charnels ».

Non, les vins auxquels je voue réellement un amour absolu ce sont les vins blancs corses, et plus particulièrement les blancs à base de vermentinu.

Vous me direz que le vermentino n’est pas un cépage exclusif à la Corse, mais pour le coup, puisqu’il est question de racines avec ce #VDV86, je trouve que ce cépage s’exprime d’une façon très particulière en Corse (le terroir et le climat y sont bien sûr pour quelque chose) et donne des vins qui ne ressemblent à aucun autre. Des vins d’une grande finesse, qui sont encore plus magnifiques en vieillissant.

Un Patrimonio blanc du domaine Yves Leccia pour ce #VDV86

Quand il est question de vins blancs corses à base de vermentinu, j’ai beaucoup de vins qui me viennent en tête, mais pour ce #VDV83, j’ai choisi un vin dégusté il y a quelques semaines : le Patrimonio blanc 2014 du domaine Yves Leccia (je vous parlerai bientôt sur le blog de ce domaine de Patrimonio qui est en conversion en agriculture biologique).

Les vignes dont est issue cette cuvée sont situées sur le terroir d’E Croce, sur des coteaux exposés au Sud-Ouest avec un sol argilo-calcaire sur socle schisteux au pied de la chaîne de montagnes qui prolongent le Cap Corse. C’est en puisant dans ce terroir que les racines de la vigne donnent au vin son caractère.

Un vin avec une belle fraîcheur, beaucoup de finesse et de longueur, et qui joue sur des notes de fleurs blanches et d’agrumes, avec une très légère pointe saline (j’imagine que la proximité du Golfe de Saint Florent y est sûrement pour quelque chose). Un très joli vin à déguster seul ou à marier à des poissons et crustacés, ou encore à de la volaille ou du fromage de chèvre.

Pour ma part, je l’ai « testé » d’abord sur un pâté de campagne (l’accord a très bien fonctionné car la fraîcheur du vin contrebalançait le gras du pâté) puis sur un poulet farci aux champignons avec quelques frites de polenta et là aussi c’était plutôt pas mal du tout.
VDV86-accord vin volaille-PatrimonioBlanc-2014-YvesLeccia
Voilà pour ma contribution tardive aux Vendredis du Vin du mois de Juin.

L’ensemble des participations à ce #VDV86 sera à retrouver très bientôt sur le blog de notre président éphémère, Doc Adn.

Share

About Maïlys RAY

You May Also Like

Laisser un commentaire