,

Millésimes en Languedoc 2014 au cœur de la Cité de Carcassonne

4 semaines… C’est le temps qu’il m’aura fallu pour arriver à me poser pour trier mes photos et retranscrire enfin les quelques jours passés à Carcassonne dans le cadre de l’opération Millésimes en Languedoc. Oui, je sais, il faudrait sérieusement que je me mette à écrire des comptes-rendus à chaud, tout de suite après les événements, car plus le temps passe et plus il est difficile de s’y mettre et de se souvenir des détails (sans compter que ma prise de notes lors de ces dégustations n’est pas systématique et organisée, ce qui n’aide pas vraiment).
Bref, j’aurai mis le temps, mais voici enfin mon retour sur Millésimes en Languedoc 2014.

Cette année, l’événement organisé par le CIVL (Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc), avec l’aide de l’agence Clair de Lune, avait établi ses quartiers au cœur de la cité de Carcassonne pour 5 jours de dégustations intensives à la découverte des différentes appellations du Languedoc.
Des dégustations auxquelles étaient conviés des journalistes français mais aussi beaucoup d’étrangers et quelques blogueurs (je crois que nous étions au total environ 70 ou 80, sachant que tout le monde ne restait pas les 5 jours).

S’il s’agissait de la 6ème édition de cet événement , pour moi c’était une première. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en y allant, mais j’ai pourtant accepté l’invitation sans trop hésiter car je pouvais me libérer pendant 4 des 5 jours (il faut bien qu’être à son compte ait quelques avantages) et je me suis dit que c’était une excellente occasion pour découvrir un maximum de vins du Languedoc, dans l’optique de pousser plus loin la découverte pour ceux qui m’auront tapé dans l’œil pendant la semaine.

Dégustations-à-l'Hôtel-de-la-Cité-à--Carcassonne

Côté pratique, le CIVL prenait en charge le transport et l’hébergement des participants pour 3 nuits. Les repas étant organisés par le CIVL, la restauration sur place était donc également prise en charge.

Côté programme, les dégustations avaient lieu dans une salle de l’Hôtel de la Cité, à l’aveugle puisque les étiquettes étaient masquées par des “chaussettes” (bon, certains trichaient un peu en regardant d’abord le livret de description des différents vins, mais pour le coup, j’ai personnellement joué le jeu car je trouvais plus intéressant de goûter tous ces vins sans aucun a priori). En parallèle de la dégustation dans la salle principale, il y avait aussi chaque jour en fin de matinée une petite présentation sur l’une des AOC présentées.

Les déjeuners étaient quant eux l’occasion de faire connaissance avec des vignerons venus présenter leurs vins lors de la journée, avant de choisir de poursuivre l’après-midi soit en continuant la dégustation démarrée le matin soit en participant à une activité mêlant découverte touristique et dégustations avec des vignerons.
Les dégustations et les rencontres avec des producteurs étaient également de mise lors des soirées “thématiques” qui ont rythmé la semaine (Cassoulet Party, soirée Club des Marques, soirée médiévale, soirée bar à vins).

Côté vins, l’ensemble des appellations du Languedoc ont été mises en lumière pendant la semaine.

  • lundi : AOC Corbières, AOC Corbières-Boutenac et AOC Fitou
  • mardi : AOC Minervois, AOC Minervois-La Livinière et AOC Cabardès
  • mercredi : AOC Faugères, AOC Limoux, AOC Malepère, AOC Saint-Chinian, AOC Saint-Chinian Roquebrun, AOC Saint-Chinian Berlou et AOC Muscat du Languedoc
  • jeudi : AOC Languedoc et ses terroirs et AOC Picpoul de Pinet
  • vendredi : AOC Languedoc et ses terroirs et AOC Picpoul de Pinet (bis, car il y avait vraiment beaucoup de vins à déguster)
  • Je ne suis arrivée que le mardi, donc j’ai loupé les appellations Corbières et Fitou.
    Mais pendant mes 4 jours à Carcassonne, j’ai quand même pu déguster beaucoup de vins. Et quand je dis beaucoup, c’est vraiment beaucoup ! Durant ces 4 jours, il y a en effet eu près de 700 vins en dégustation dans la salle principale (et j’ai dû en goûter entre 500 et 600), et à cela il faut rajouter ceux dégustés pendant les déjeuners, les activités de l’après-midi et les soirées. Donc le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y avait du choix.

    Et pourtant, j’ai tout de même eu un petit regret en découvrant que certains des vins que j’apprécie dans le Languedoc n’étaient pas présents lors de ces dégustations car les vignerons n’avaient pas envoyé d’échantillons. Je trouve cela dommage, mais j’imagine que ces vignerons avaient leurs raisons pour ne pas souhaiter participer à cet événement.

    Vu le nombre de vins que j’ai dégustés pendant la semaine, je ne vais pas tous vous les lister.
    Je n’ai retenu que ceux qui m’ont davantage intéressée, pour diverses raisons.

    THE coup de cœur du séjour : les vins du domaine Le Conte des Floris

    Les-vins-du-domaine-Le-Conte-des-Floris
    Quelques uns des vins du domaine Le Conte des Floris

    Le nom de ce domaine basé à Pézenas m’était familier mais je n’avais encore jamais eu l’occasion de goûter les vins (ou pour être exacte, j’avais loupé l’occasion lors de Millésime Bio à cause d’un train à prendre).

    Première rencontre avec les vins du domaine Le Conte des Floris à l’aveugle, parmi les vins proposés à la dégustation le jeudi matin, et premier coup de cœur pour 2 rouges du domaine :

  • cuvée Carbonifère 2010 – cépages : syrah, grenache, carignan
  • cuvée Homo Habilis 2010 (dont j’aime aussi beaucoup l’étiquette) – cépages : syrah, grenache, mourvèdre
  • Une première très bonne impression confirmée le soir-même, lors de la soirée bar à vins, par la découverte de 3 autres cuvées du domaine, en présence des producteurs, Catherine et Daniel Le Conte des Floris (très sympas aussi !). Si j’ai aimé le rouge, j’ai eu un véritable coup de foudre pour les blancs, et notamment la cuvée Lune Blanche !

  • cuvée Villafranchien 2002 et 2004 – cépages : grenache, carignan, syrah
  • cuvée Arès 2012 – cépages : marsanne, carignan blanc
  • cuvée Lune Blanche 2001 et 2003 – cépage : carignan blanc
  • Vous trouverez plus de détails sur les différentes cuvées sur le site internet du domaine.

    J’ai vraiment beaucoup apprécié l’ensemble des vins proposés par ce domaine lors de Millésimes en Languedoc, donc il est fort probable que j’aille y faire un tour lors d’une prochaine virée dans le Languedoc.

    Domaine Le Conte des Floris
    19, avenue Emile Combes 34120 PEZENAS
    Tel : 06 16 33 35 73
    Email : domaine.floris@gmail.com
    Site internet : http://www.domainelecontedesfloris.com

    Une belle découverte dans les Corbières : Alexandre They du Château Vieux Moulin

    Alexandre-They-du-Château-Vieux-Moulin-
    Alexandre They du Château Vieux Moulin

    Comme je le disais en introduction, je ne suis arrivée que mardi, donc j’ai manqué les dégustations dédiées à l’appellation Corbières. Mais grâce à l’activité organisée le mercredi après-midi (découverte de l’appellation Corbières avec les 2 CV de Vin 4 heures tour et goûter vigneron en haut de la Montagne d’Alaric), j’ai tout de même eu le plaisir de découvrir et déguster quelques uns des vins d’Alexandre They du Château Vieux Moulin.

    J’ai accroché aussi bien avec le rouge qu’avec le rosé, et en plus Alexandre est sympa, donc ça méritait un petit coup de projecteur sur ce domaine familial (6 générations s’y sont succédées depuis 2 siècles), basé à Montbrun-des-Corbières.

    Voici les présentations très poétiques que l’on trouve sur le site internet du domaine concernant les 2 vins que j’ai dégustés :

  • Les Ailes (rouge) – cépages : carignan, grenache , mourvèdre
  • Montbrun est allongé sur sa garrigue dans les CORBIERES balayées par nos vents,
    le MOULIN est là, témoin silencieux de l’histoire de ce vin.
    L’élan de cette Cuvée lui rend ses AILES, elle a la force du Cers,
    la langueur du Marin, la chaleur du soleil et les parfums poivrés de l’automne.
    L’histoire est elle, vous vous en souviendrez.

  • Château Vieux Moulin Rosé – cépages : grenache , cinsault, syrah
  • La robe d’un couché de soleil,
    Les parfums d’Orient et d’Occident,
    Les saveurs de fruits bien mûrs,
    Ce sont les plaisirs de l’été qui sont capturés dans cette bouteille.

    Château Vieux Moulin
    11700 Montbrun des Corbières
    Tel : 04.68.43.29.39
    Email : l.they@vieuxmoulin.net
    Site internet : http://www.vieuxmoulin.net
    Facebook : https://www.facebook.com/vieux.moulin
    Twitter : https://twitter.com/VieuxMoulin

    Véronique Attard du Mas Coris, une active participante aux Vendredis du Vin, qui fait surtout de jolis vins à Cabrières

    Véronique-Attard-du-Mas-Coris
    Véronique Attard du Mas Coris

    Lors du déjeuner du jeudi, j’ai enfin pu rencontrer “IRL” Véronique Attard du Mas Coris. J’étais très contente car voilà un moment que nous échangions virtuellement sur Facebook, après avoir fait connaissance via les Vendredis du Vin, et j’avais vraiment envie de pouvoir papoter avec elle de vive voix.

    Je n’ai pas été déçue car Véronique est fidèle à l’image joyeuse et attachante que je me faisais d’elle. Mais en plus d’être une personne respirant la joie de vivre, Véronique est aussi une vigneronne qui fait, avec son mari Jean, de jolis vins bio dans son petit domaine de Cabrières, au creux du Pic de Vissou.

    J’ai d’abord eu l’occasion de goûter à l’aveugle le matin l’un des nouveaux rouges du domaine, que j’ai beaucoup apprécié, puis j’ai découvert avec plaisir lors du déjeuner son rosé (très clair cette année, mais doté d’une belle matière en bouche) :

  • cuvée Téthys (rouge) 2012 – cépages : cinsault, grenache, syrah
  • Un vin avec lequel nous sommes “tombés en amour” comme disent nos cousins québécois, au point de garder le nez sur la cuve pour en sentir les effluves durant sa période de cuvaison !

  • cuvée Coulée douce (rosé) 2013 – cépages : cinsault, grenache
  • Si vous voulez en savoir plus sur ces vins et sur ce domaine, n’hésitez pas à aller visiter le blog du Mas Coris tenu par Véronique !

    Mas Coris
    34800 Cabrières
    Tel : 06 74 14 88 91
    Blog : http://mas-coris.com
    Facebook : https://www.facebook.com/pages/MAS-CORIS-ou-naissance-dun-petit-domaine/257311949670

    Une maison de négoce pas comme les autres : Calmel & Joseph

    Calmel-&-Joseph
    Jérôme Joseph (à gauche) et Laurent Calmel (à droite)

    Lors du dîner du mercredi, j’ai eu à ma table Laurent Calmel, œnologue, et Jérôme Joseph, qui nous ont fait découvrir leurs vins. L’occasion pour moi de découvrir une autre façon d’aborder le négoce.

    Calmel & Joseph (le nom de leur société) est un micro négoce spécialisé dans les vins du Languedoc Roussillon. Leur spécificité réside dans le fait de vouloir vinifier le plus naturellement possible une gamme de vins issus des terroirs du Languedoc Roussillon à partir d’une sélection parcellaire rigoureuse. Ils recherchent les parcelles travaillées le plus naturellement possible, gage pour eux de complexité et de personnalité, puis travaillent main dans la main avec les viticulteurs. Ils sont très impliqués dans la vinification et l’élevage des différentes cuvées et tout se fait directement chez les viticulteurs.

    Globalement, j’ai trouvé la gamme “Les Terroirs” dégustée lors du dîner plutôt bien faite avec des vins qui étaient effectivement assez représentatifs des différentes appellations représentées. J’ai notamment bien aimé le Saint-Chinian rouge.

    Actuellement, une grosse partie de la production part à l’export, mais Laurent Calmel et Jérôme Joseph souhaitent aussi se développer sur le marché français.

    Vous trouverez plus d’informations sur leur site internet (qui est plutôt chouette d’ailleurs, tout comme leurs étiquettes et l’ensemble de leurs outils de communication).

    Calmel & Joseph
    42, rue Bardes 11000 Carcassonne
    Tel : 04 68 72 09 88
    Email : contact@calmel-joseph.com
    Site internet : http://www.calmel-joseph.com
    Facebook : https://www.facebook.com/CalmelJoseph

    Ils m’ont bien plu aussi

    Voici en image un petit aperçu (donc non exhaustif) de quelques uns des autres vins qui m’ont plu, dans diverses appellations.

    Aperçu-de-quelques-vins-dégustés-à-Millésimes-en-Languedoc

    Clin d’oeil touristique pour finir

    Pour finir, puisqu’il faisait un très beau temps pendant presque toute la semaine, je vous laisse avec quelques photos prises lors des balades organisées pendant les 4 jours.

    Quelques clichés de la belle cité de Carcassonne (très agréable de la redécouvrir sous le soleil après l’avoir parcourue pour la première fois sous une pluie diluvienne pendant Oenovidéo l’année dernière), du canal du Midi ainsi qu’un aperçu des vues magnifiques depuis le sommet de la montagne Alaric et depuis la chapelle Notre Dame des Auzils à Gruissan.

    Au-coeur-de-la-cité-de-Carcassonne
    Au coeur de la cité de Carcassonne
    Des-Corbières-à-La-Clape
    Des Corbières à La Clape en passant par le canal du Midi

    J’arrive à la fin de ce compte-rendu de Millésimes en Languedoc 2014.
    Au final, j’en retiens surtout du positif car j’ai vraiment apprécié ces 4 jours à la découverte de ces appellations du Languedoc que je ne connaissais pas si bien que ça.
    4 jours qui m’ont donné envie d’y retourner très vite pour rendre visite à quelques vignerons et faire davantage connaissance avec certaines appellations.
    Outre les vins, j’ai aussi aimé découvrir un peu mieux cette région finalement assez proche de Toulouse mais que j’ai plutôt tendance à délaisser, et j’ai apprécié les échanges avec les journalistes, français et étrangers, avec lesquels j’ai pu discuter.

    Je remercie donc le CIVL pour cette invitation et toute l’équipe de Clair de Lune qui a assuré un max pendant toute la semaine. Mais aussi tous les vignerons qui se sont joints à nous lors des déjeuners, activités et dîners car si j’aime déguster des vins, j’aime encore plus échanger avec ceux qui le font !

    Share

    About Maïlys RAY

    You May Also Like

    4 comments on “Millésimes en Languedoc 2014 au cœur de la Cité de Carcassonne

    1. Très jolie reportage Maîlyse j’aime beaucoup découvrir les regions et leurs terroirs

    Laisser un commentaire