Le Clos Nicrosi, une pépite au coeur du Cap Corse

Vue-sur-Macinaggio-depuis-Rogliano

Pour oublier un peu le froid qu’il fait dehors, j’ai décidé de vous raconter la visite qui a ponctué mes vacances en Corse cet été, visite dont j’ai déjà distillé quelques infos ici et là dans mes précédents billets pour les Vendredis du Vin mais que je n’avais pas encore pris le temps de vous conter en détails.

Et quelle meilleure façon de commencer ce billet que de planter visuellement le décor. « Une image vaut 1000 mots » comme on dit !

Cette superbe vue a été prise dans le Cap Corse, depuis le village de Rogliano. Et au loin, ce que vous voyez c’est le port de Macinaggio.

Voici la petite carte qui va bien (merci Google !) pour vous montrer où ça se trouve précisément sur la carte de la Corse.

Rogliano c'est le petit A tout en haut sur la carte

Rogliano c’est le petit A tout en haut sur la carte

C’est dans ce cadre enchanteur que s’est faite notre rencontre avec Marine et Sébastien Luigi qui épaulent leur père Jean-Noël à la tête du Clos Nicrosi.

Un domaine qui depuis longtemps figure parmi les fleurons de la viticulture corse et que j’avais à coeur de visiter car ses vins blancs secs sont parmi les premiers que j’ai eu l’occasion de découvrir sur l’Ile de Beauté, il y a maintenant quelques années.

Sébastien Luigi nous a accueillis au caveau, qui se trouve à Macinaggio. C’est le point de vente des vins du Clos Nicrosi, et c’est aussi là que se fait la vinification. Mais les vins sont ensuite mis en bouteilles et hivernent sur les hauteurs de Macinaggio, à Rogliano, le très joli village que vous pouvez voir sur la photo ci-dessous.

Village-de-Rogliano

Le joli village perché de Rogliano

La maison de famille des Luigi à Rogliano

La maison de famille des Luigi à Rogliano

A Rogliano se trouve en effet la maison de famille des Luigi, une belle « maison d’américain » comme on en trouve dans le Cap Corse, et c’est dans les caves de cette belle demeure que les vins sont mis en bouteille et reposent jusqu’à leur commercialisation.
Cave-de-la-maison-des-Luigi

Nous avons donc démarré la visite ici, et nous y avons retrouvé Marine Luigi, la soeur de Sébastien et la dernière venue sur le domaine.

 

L’histoire du domaine

 

Devant le caveau du Clos Nicrosi

Devant le caveau du Clos Nicrosi

Créé vers 1850, le Clos Nicrosi est l’un des plus vieux domaines du Cap Corse. A la mort de son fondateur, Dominique Nicrosi, en 1920, aucun des enfants ne reprend la suite. Il faudra attendre près de 40 ans pour que le vignoble soit reconstitué par les arrières petits-fils de Dominique Nicrosi. C’est en effet en 1959 que Toussaint et Paul Luigi (le grand-oncle et le grand-père de Marine et Sébastien) décident de replanter des vignes. Leur première bouteille voit le jour en 1962.

Jean-Noël Luigi, le père de Marine et Sébastien, a quant à lui rejoint l’exploitation dans les années 80.
Aujourd’hui, Marine, 28 ans, et Sébastien, 36 ans, sont donc la 4ème génération à travailler sur le domaine (depuis 2 ans pour la première et 10 ans pour le second).

 

La philosophie

 
Les vignes du Clos Nicrosi, environ 10 ha aujourd’hui, se situent dans la plaine de Macinaggio.
Ce sol, composé de schistes dégradés et d’un peu d’argile, sied à merveille aux cépages traditionnels corses travaillés par le domaine : le Vermentinu (pour les blancs), l’Aleatico (pour le Rappu) mais aussi les fameux Sciaccarellu (1ha) et Niellucciu (1/2ha), des cépages rouges (en cours de replantation, une partie des vignes en rouge ayant été dévastée par les sangliers et la maladie du bois). Pour le Muscatellu, le Clos Nicrosi travaille avec du Muscat Petits Grains.

Le vignoble est conduit en agriculture raisonnée et les vendanges sont faites exclusivement à la main.
La vinification se fait dans des cuves inox thermorégulées et seules les levures indigènes sont utilisées pour la fermentation. Pas d’élevage en fût non plus.
Pour l’ensemble de leurs vins, les Luigi veillent à respecter autant que possible la tradition des anciens.

Marine et Sébastien Luigi

Marine et Sébastien Luigi

On sent, en écoutant Marine et Sébastien ce profond respect des traditions, du travail accompli par les anciens qui a contribué à faire la réputation des vins du Cap Corse.
Mais ce que j’ai particulièrement aimé chez eux, c’est que, malgré la notoriété du domaine, ils ont la volonté de ne pas se reposer sur leurs lauriers pour continuer à le faire progresser. Et surtout que ce respect de la tradition n’est pas synonyme d’immobilisme. Au contraire, ils ont plein d’envies pour l’avenir et ont la ferme intention de faire souffler un vent de modernité sur le domaine.

Parmi leurs projets, il y a d’abord la construction d’une cave, d’ici maximum 5 ans, car les allers-retours entre Macinaggio et Rogliano génèrent beaucoup de manutention.

Il y a aussi le souhait de se développer en France et à l’export car à date 80% de la production est vendue en Corse.

Il y a enfin l’envie d’élargir la gamme.
C’est dans cet optique que des cépages rouges ont été replantés pour pouvoir proposer du Clos Nicrosi en rosé et en rouge. Mais Marine et Sébastien ne s’arrêtent pas là et travaillent aussi sur leurs blancs et leurs muscats. Ils aimeraient à terme pouvoir proposer 2 blancs et 2 muscats. Nous avons eu la chance pendant notre visite de goûter quelques uns de leurs essais sur le muscat et il y a des choses très intéressantes. J’ai vraiment hâte de voir ce que ça va donner dans les années à venir !

Justement, plus que l’on parle de la gamme des vins du Clos Nicrosi, passons à une étape essentielle : la dégustation !

 

Et la dégustation dans tout ça ?

 

Les vins du Clos Nicrosi

Les vins du Clos Nicrosi

C’est au caveau que nous avons pu déguster les derniers millésimes en vente à la fin de notre visite.

  • Le blanc sec en AOC Coteaux du Cap Corse
  • Le blanc sec du Clos Nicrosi est composé à 100% de Vermentinu. C’est le terroir de schistes qui apporte une certaine minéralité au vin et lui permet de s’exprimer pleinement sans avoir besoin de recourir à l’élevage en fût.
    Nous avons eu l’occasion de goûter les millésimes 2010, 2011 et 2012.
    Mon préféré a été le 2010, que j’ai trouvé plus complexe et que j’imaginais volontiers à table, mais le 2012 m’a également beaucoup plu, avec son nez très intense et ses arômes floraux et très fruités.
    Quant au 2011, il était très bon aussi, avec une belle ampleur en bouche, mais il m’a globalement moins séduite sur le coup.
    Lors de cette dégustation, Sébastien nous a expliqué que ces vins blancs avaient un beau potentiel de vieillissement et qu’il ne fallait pas hésiter à les garder quelques années. Je vais essayer mais ce n’est pas gagné vu mon impatience légendaire.

  • Le Muscatellu en AOC Muscat du Cap Corse
  • Réalisé uniquement à partir de Muscat Petits Grains.
    Les raisins sont récoltés manuellement dans des cagettes en bois puis 60 à 80% de la récolte est passerillée directement dans les vignes. C’est-à-dire que l’on laisse les raisins sécher au soleil, pendant 1 à 2 semaines dans le cas du Muscatellu du Clos Nicrosi. Cette étape permet de moins muter à l’alcool par la suite. Comme pour les autres vins du domaine, la fermentation et l’élevage s’effectuent ensuite dans les cuves inox thermorégulées en utilisant les levures indigènes (le muscat reste au maximum un an en cuve). A la fin du processus, un mutage à l’alcool est effectué pour préserver les sucres et obtenir un degré alcoolique suffisant.
    Nous avons eu l’occasion de déguster le Muscatellu dans 2 millésimes, le 2011 et le 2012. J’aime les vins moelleux et les vins doux naturels de façon général, mais je suis parfois déçue quand j’en rencontre chez qui le sucre prend trop le dessus et rend la bouche pâteuse. Or ici, les 2 millésimes m’ont convaincue car il y avait un très bon équilibre, et l’acidité, bien présente, permettait de réduire la sensation de sucrosité en bouche. Si vous appréciez ce type de vins, foncez car ce Muscatellu est un pur délice, avec des arômes de fruits secs et de miel !

  • Le Rappu
  • Le dernier bijou du Clos Nicrosi est produit de façon confidentielle (600 à 1000 bouteilles par an), mais si vous avez un jour l’occasion de croiser son chemin, vous ne serez pas déçus !
    Ce vin rouge sucré est issu de moût de raisin partiellement fermenté et réalisé à 100% avec le cépage Aléatico.
    J’en avais déjà parlé lors d’une précédente session des Vendredis du Vin, donc je vous invite à relire ce billet pour avoir plus de détails sur le mode de production de ce vin et sur la dégustation. Voici le lien : http://www.verywinetrip.fr/vdv-58-les-vins-super-heroiques-du-rappu-inside/.
    J’ai eu un gros coup de coeur pour ce vin, donc je vous invite vraiment à le goûter à l’occasion. Bon, c’est juste un peu compliqué de le trouver sur le continent, mais n’hésitez pas à prendre contact directement avec le domaine pour avoir plus d’informations sur sa distribution.
    Aparté pour les toulousains : le Domaine de Lastours, 44 rue du Languedoc, commercialise les vins du Clos Nicrosi, donc vous pouvez toujours aller les voir et leur demander s’il leur est possible de passer une commande de Rappu.

    D’ailleurs, à propos de contact, voici venu pour moi le moment de terminer ce billet en remerciant encore Marine et Sébastien pour leur gentillesse et leur disponibilité et en vous donnant les coordonnées du domaine, si ce billet vous a donné envie de découvrir leurs vins :

    Clos Nicrosi

    20247 Rogliano
    Tel : 04 95 35 41 17
    Email : clos.nicrosi@orange.fr
    Site internet : http://www.closnicrosi.fr
    Page Facebook : https://www.facebook.com/ClosNicrosi
    Compte Twitter : @ClosNicrosi

    3 commentaires sur “Le Clos Nicrosi, une pépite au coeur du Cap Corse

    1. Sans aucun doute un des grands vins blancs français , plus noble que la plupart des champagnes , le Kris des vins blancs en corse! Dommage la production est trop confidentielle , donc il est difficile à trouver , mais quel nectar!

    Laisser un commentaire